PARCE QU'IL EST TEMPS D'AGIR

La santé mentale est un état d’être fondamental à notre équilibre, indissociable de notre santé globale.  En raison de nombreux amalgames avec la psychiatrie, nous avons tendance à considérer les problèmes de santé mentale comme une exceptionnalité lorsque en fait, ils concernent un Français sur quatre.  Les facteurs de stress, les deuils, les traumatismes, les échecs professionnels ou relationnels peuvent devenir des vecteurs de souffrance psychique.  Mais un Français sur trois refuse de demander de l’aide par peur d’être labellisé « fou ».

au CNAESM, on a choisi de briser le silence et d’accompagner les organisations, les professionnels de la santé et les entreprises qui veulent se démarquer en offrant un cadre de travail et des services qui garantissent le respect du droit à la dignité des personnes…

La stigmatisation et le tabou trouvent encore une place prédominante dans l’esprit de la population mais aussi dans celui de nombreux professionnels de la santé.  Nous devons prendre acte des conséquences liées à ces attitudes qui entravent tant l’évolution des mentalités que l’avancée des pratiques. Nous devons engendrer des conditions

qui vont créer une rupture avec l’isolement des personnes psychologiquement vulnérables.  Ce qui veut dire que nous ne parlons plus de « prise en charge » mais bien d’un accompagnement volontaire et participatif.

Dans un contexte où la France est reconnue comme le pays ayant le plus haut taux de consommation de psycholeptiques au monde, et ce, depuis nombre d’années, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur ce phénomène de loin, devenu trop banalisé.  Les psycholeptiques ont des effets directs sur la chimique du cerveau et sur notre niveau d’assuétude et ceci contribue indéniablement à la fracturation sociale. Non seulement nous réduisons notre capacité de résilience mais nous affectons directement notre sens de créativité et d’autonomie jusqu’à diminuer de manière importante notre force de développement économique.

Il faut savoir prendre de front ces menaces inhérentes à la détérioration de la qualité de vie des Français et avoir une vision cohérente de solutions durables pour l’ensemble du territoire.  Par sa mission globale, le Conseil National d’Agrément en Santé Mentale travaille précisément en ce sens.

Notre label « HUMANAE »  est le sceau qualité garant de nos valeurs fondatrices qui permet de reconnaître l’accomplissement et de fédérer le plus grand nombre d’acteurs pour une entreprise positive, des professionnels de la santé mentale qui font usage des meilleures pratiques, et des institutions et des organisations qui conçoivent la personne fragilisée psychologiquement comme une personne capable de décider pour elle-même, pleinement participative dans son cheminement.